Papiers Michelet T1

  • T1-192R-01 (Voir la page du papier)

    avril ? lille ? archives. section hist. M. 982 , dîmes.belle avarice du clergé dans un tel moment il résulte d'une minute sans nom, en date que le peuple serait huit, pour dîmes urgo ! obtenir des chanoines de s. pierre, diminution d'une moitié des dîmes.
  • T1-202R-01 (Voir la page du papier)

    le clergé en 83 ans n'avait payé que 3,500,000 par an l'ass. const. lui donna 134 millions par an
  • T1-207R-01 (Voir la page du papier)

    27 oct. 91 mad. larochejaquelein épouse Lescure : « la dispense du pape portait que le mariage ne pouvait être célébré que par eût un prêtre qui aurait refusé le serment, ou qui l'eût rétracté. Ce fut, je crois, la 1- fois que le pape fit connaître son opinion.. Plusieurs prêtres rétractèrent. mém. Laroch. p. 6
  • T1-248R-01 (Voir la page du papier)

    Jansénistes quid ? en spéculation, la grande et vraie loi du christ la grâce, qui pournous est fatalité en pratique, la liberté et la loi,qui suppose qu'on ne dépend pas dela grâce . . quid ? les plus inconséquens des hommes,mais, les seuls chrétiens . Ils ont été la tentation . . . .la rév. ayant syst. ? non, mais justiceet fraternité (les fédér.), non réversib. (agasse)ils la font retourner à l'injustice. . sans y croire, pour s'en servir –– ils la leurrent de l'espoir d'une concil. entre le christ. et Rousseau, entre grâce et naturemais rousseau justice aussi...
  • T1-248R-02 (Voir la page du papier)

    Camus couchait surun christ de bois long de 6. pieds (je ne me rappelle qui m'a dit cela mirabeau l'appelait (à cause de son nez flamboyant) : : le drapeau rouge ( Et. Dumont, Souvenirs Son attitude religieuse, quand, à l'ouverture de la législative il apporte la constitution. (hist. parlem. au verso : OFFERT PAR DES AMIS CHRETIENS
  • T1-248R-03 (Voir la page du papier)

    grégoire - persécuteur justement persécuté - il dit lui-même, en reproche à David Williams (l'imbécille grégoire !) : : voilà la prédiction de bossuet vérifiéede nouveau , quand on abandonne une fois la tige de la catholicité .. mém. II, 87 grég. persécuteur : t. II, 57
  • T1-251R-01 (Voir la page du papier)

    parla seul contre abjur. 93 parla seul contre l'empiredans le sénat grég. sur les ruines de p. r. prie pour les jésuites, les juifs, les nègres, prient pr grég. seul sur son banc pendant plusieurs mois . . Carnot, 88 Seul reste en habit ecclés. à la cour.(préside en habit violet. carnot. 92 ne vote pas mort né 1750, près lunéville Camus arrête Dum. à la tête de l'arméeDumont inexact221. . . (pureté terrible une seule faiblesse : livre rouge, contre parole ? vote mort né à paris 1740 Lanjuinais à la tribuneavocat, prof. de droit ecclés.31 mai, aband?. des gir. même,entre poign. et prêtres [?] Camus, sur le registre,vote contre consulat à vieorganise archives –– rennes, 1753. vote réclusion > 1795 - demande ouverture des églises.vote contre cons. à vie > grég. contribue aurétabl. du culte,plus que Nap. dit Carnotp. 107
  • T1-246R-04 (Voir la page du papier)

    Les dévotes révol. la vieille, ( qui, en face m. mossa, priait, cierges allumés Dieu sauve ., Manuel et pétion ! ( v. aussi Vilatte passim et l'article de rabaud sur dévotes de Rob.
  • T1-247R-01 (Voir la page du papier)

    Cath - Théot bergasse s'était jeté dans la secte des illuminés avec D. gerle, Cath - Théot et la d. de bourbon . . "Robesp. disait-il m'avait fait demander un projet de constitution républicaine " Il le lui donna — Vadier, après le 9 thermidor fit arrêter bergasse, dans les h - pyrénées comme ami de Robesp Cath. Théot continuait les illuminés commençés en 1575 par Catherine jésus en Espagne, continués en 1634 par guérin (maître des guérinets) aldéguier, toulouse, IV, 549 et notes, p. 54
  • T1-232R-01 (Voir la page du papier)

    fin 91 ou janvier 92 ? un fanatique parut à Lens, sous le nom de Dieu Lettre IV de Lebon à la conv. p. 1
  • T1-246R-01 (Voir la page du papier)

    Rob. 2 août Sauveur du monde le président des jac. Simon dit, au sujet des 2 bustes mis dans un club : Entre marat et Lepelletier, il doit rester un vide dans lequel sera placé le grand h.qui doit se lever et qui sera le sauveur du monde oui, dit legendre, pourvu qu’il soit aussi poignardé. journal de la montagne n° - 64 , p. 409
  • T1-224R-01 (Voir la page du papier)

    Fanatisme religieux en 93 et 94 – en dehors du Cath. Des Dieux apparaissent. Robespierre adoré. Catherine Théot.Ce paragraphe apparaît écrit du bas vers le haut sur le papier numérisé. Le papier a été utilisé en format paysage par le scripteur, alors que son verso a été utilisé en format portrait. Fanatisme en 1793 et 1794 dévots de Robespierre Catherine Théot. Le catholicisme pratiqué en secret.Ces trois lignes sont écrites par un autre scripteur, qui a tenu le papier à l'envers par rapport au premier paragraphe du papier.
  • T1-228R-01 (Voir la page du papier)

    mars 92 baptême républ. la petite fille appelée pétion-nationale-pique XIII, 451 pour enterrement, v. reg. de la commune
  • T1-230R-01 (Voir la page du papier)

    fanatisme un Dieu apparut en artois procès de Lebon XXXV, p. 247 un autre avait ressuscité traduit au trib. rév. .. condamné au moment où Lebon apprit l'affaire de la mère de Dieu. p. 248.
  • T1-232R-01 (Voir la page du papier)

    fin 91 ou janvier 92 ? un fanatique parut à Lens, sous le nom de Dieu Lettre IV de Lebon à la conv. p. 1
  • T1-223R-01 (Voir la page du papier)

    gir. se croit athée t. XXII, 261 la plaine, sans doute, en a horreur pour donner un prétexte à sa lâcheté, et avoir droit de se rattacher en quelque chose aux dévots furieux et sanguinaires qui leur font peur +
  • T1-223R-02 (Voir la page du papier)

    3° de religion La gironde se croit athée . . ce qui éloigne, effraye, les croyans, ceux qui, dans leur peur, étaient reportés vers Dieu (Durand de Maillane..) ce qui irrite les hommes nés prêtres (comme Sieyès.. et robesp. v. mém. de garat 339Michelet ne précise pas qu'il s'agit de la page 339 du volume 2. (Sie
  • T1-220R-01 (Voir la page du papier)

    La Religion de la Révolution La Constituante a l'instinct. La Gironde (elle se croit athée) La Montagne La Commune. – Immortalité – Fanatisme religieux en 93, 94.
  • T1-214R-02 (Voir la page du papier)

    89 élections peu savent écrire plusieurs assemblées désignent écrivains jurés Duch. Rév. en bretagne I, 281
  • T1-214R-05 (Voir la page du papier)

    27 oct. 91 Vendée. (lettre des cit. de la) - les émigrés ont vendu leurs blés au dehors à tout prix, et fait xxxxxx cherté. - emporté numéraire - des gens sans aveu, fatiguent la g. nat. - prêtres réfractaires monit. p. 1251
  • T1-215R-02 (Voir la page du papier)

    nouvelles admin. départ. leurs prodigieux embarras dévouement Duch. Rév. en bret. I 300 II, 60, 63-8, 73
  • T1-203R-01 (Voir la page du papier)

    avril 91 ? le clergé torture le roi Le roi, ayant sanctionné les décrets relatifs au clergé, n'osait communier. il consulta le plus orthodoxe des évêques l'evêque de Clermont, qui lui dit qu'en effet cette sanction était répréhensible aux yeux de Dieu, qu'il conseillait à S. M. de suspendre la communion pascale ; le roi, pxx craignant de faire scandale en s'abstenant, voulait aller à S. Cloud (voilà ce que disent les journaux, cependant, dit Weber, on n'essaya de partir que le 18 avril, lundi de la semaine sainte) Weber, II, 49.
  • T1-211R-01 (Voir la page du papier)

    bretagne. 88.89 faiblesse apparente xxxxxxx, fermeté du tiers noblesse a 900 représ. et le tiers 42 ! p. 89 noblesse et clergé ne daignent entendre le tiers 3 janvier 89. Le roi dissout états.. p. 91obéi du tiers, non de la noblesse combats dans Rennes.. Moreau p. 97-8Nantes accourt. noblesse compose le parlement pr noblesse.. évoque p. 102le roi pr noblesse.. renvoie au parl. de bordeaux p. 115 le tiers menace. . du sang p. 119 16 mars, le roi convoque noblesse et clergé, «pour qu'ils se concertent» - p. 149. cahiers absurdité du clergé, qui demande rappel des jésuites dédommag. pr bénéficiers qui perdent par l'augment. des portions congrues p. 146-7Duchat. Rév. en bretagne, I.
  • T1-188R-01 (Voir la page du papier)

    30 oct. p. 326. col. 3 Lebrun dispute des 2 mirabeau 327. col. 2.mir. l'aîné . . pas même usufr. mais dispens328. col. 1 je dirais, . . je dirais. non, une seule chose : nation propre et 1200lt au moins 328. maury réfute thouret : la nation n'a pas créé clergé, mais reçu . . col. 3. 14 thouret n'a fait dit que subtilités métaph. 329 thouret : métaph. ? mais corps moraux qui qu'une existence idéale, ne peuvent être définis que parmots qui leur sont propresles corps sont instrum. fabriqués par la loi,pr faire le plus grand bien possible.que fait l'ouvrier, quand son instrument nelui convient plus ? il le brise ou le modifiep. 329col. 2 Target pour éduc.que l'ass. rédige instruction peuplesur chaque décret . . ajourné 31 oct. p. 329 col. 3 ? Larochet : turgot a dit nation propriét. (?) mais que nation ne pouvait toucher aux xxx 330. le curé Jalet boisselier, arch. d'aix . . . sensibilité > enchérit on ne pourrait acquitter dette du clergé ! 1500lt aux curéscol. 2. III pétionvendre lentement. 331.col. 1l'év. de Nîmes > ! un homme, digne, très digne, de garder . . montesquiou 2 nov. Beaumetz > 332 la Poulicite instit. ecclés. « les curés ne peuvent rien posséder en propre » chapelier : administrateur mirabeau : > 333. col. 1. les 3 quarts du clergé stipendiés de l'autre quart comment le clergé s'est endetté prêtres serfs captifs les uns des autres 335. col. 2 la motion de mir. est votée. (6 h. du soir).
  • T1-189R-01 (Voir la page du papier)

    ? mir. emporta,moniteur p.333 en leur fesant croire qu'on laisserait la dispos. à des mains séparées. nobles votèrent contre. montlosier même avec indemn. 2 nov. 4 nov. le roi ne sanctionne. mais on exige scellés ? on déclare. aussi, IV . . . . ? III, 279 19 déc. mais en déc. on ordonna vente pr 400 millions et déclara le clergé xxx déchu d'être un ordre . . . plus un corps conforme à Thouret: existence idéale . . . 22 avril les 400 millions en assignats, c.à.d. circulant chez tous, garantis par tous . . . les biens du clergé confiés aux districts. V, 473. V, 29, 38, 321 – pour simplifier leur défense, ils auraient avouer leurs besoins . . 1°. leur pénurie : Loménie ? 800,000lt de bénéfice Rohan 1500,000 ?cher.2°. leurs dépenses : xxx amener leurs danseuses de paris, leurs comtesses de province, qu'ils entret. pr tenir leurs maisons, faire honneur des tables et du jeu. refforme excellente pr pauvre noblesse. mais l'un (et des meilleurs), non content d'une femme charmante allait encore faire la cour à la femmedu cocher Contre ces aimables intercesseurs, qu'eût-on opposé quelques millions de prêtres à 300 lt qu'ils feraient mourir de faimEt à ces belles dames, entretenues par l'autel, la triste foule des femmes allèrent en haillons des femmes qui allèrent à Vers."ces pauvres noyées"dignes ? . . . allez voir les écoles, les anciennes fondations . . . Regardez l'état du peuple . . . . nud et nud moralement. = on peut voir du 1- coup, que les plus furieux ennemis de la rev. ce seraient les prêtres dès octobre, feu aux deux bouts, au midi et en bretagne. 24 . . . . le clergé de Toulouse tonne . . . . IV, 115 14 . . . . l'év. tréguier (puis s. pol, quimper) tonne . . Duch. 2024, 941 baillay, III, 207 c'est appel aux paÿsans . . aux campagnes contre villes appel précoce, et maladroit 22 oct.le même jour22 oct. mais 1°. l'assemblée les empêche de faire voter leurs fermiers, valets III, 212exigeant impôt de 3 jours qui avaient bien voté 89,ou par droit instinct,ou par impulsion des Le papier est coupé ici et empêche de lire la fin de quatre lignes du texte.inaction des emais qui n'ayant pas enco espoir des biens eccle 22 oct . . . . . . . . . . . bailly, III, 208fraternité terrible– accord des villes qui écrase tréguier . . . puis sur Lannion une armée fin oct . . . . . . . . . . . mais 2° l'injonction impossible encore. .il fallait du temps pr travailler fanatisme, montrer les machines . . . . . . pour faire écrire Jésus christ, faire pleurer aux Vierges d'avignon et de vendée ces larmes qui firent les massacres. pour rendre le peuple fanatique, il fallait préalable que ce clergé indifférent, même en partie philosophe, se souvînt de la religion, qu'il tirât des vieilles armoires les vieilles armures de la s. barth. et des dragonnades. oct. la fraternité, 2 fois vict. en bret. le grand spectacle d'un peuple qui sort du tombeau, quiCe fragment de phrase est écrit à l'envers (tête renversée).
  • T1-185R-01 (Voir la page du papier)

    Il s'agit ici d'un papier écrit par un autre scripteur que Michelet.Les Principes II. Questions religieuses Faits et tendances La Constituante et le clergé (moniteur). Le clergé déchaîne la guerre religieuse. Bretagne — Là devient sensible la lutte des deux religions(notes suivies). La Religion nouvelle : Constituante - Gironde - Montagne - CommuneFanatisme religieux en 93-94 : Des Dieuxapparaissent - Robespierre adoré. Les Jansénistes. Cf. Les Partis et les Hommes — notamment Les Jacobins et Les Fédérations (liasse de La Constituante).
Prec. Suiv