Papiers Michelet T1

  • T1-077R-01 (Voir la page complète)

    III remède ? Louis XVI 26 juillet 46 — du grand privilégié — forte croyance au grand privilège, comme remède du privilège. . "qui peut tout, qui a tout, n'a nul intérêt d'abuser?" Utilisé dans l'Histoire de la Révolution, t. 1, p. LXIII. Michelet évoque Dante et paraphrase cette citation. Dantetuendae plebis causâ Tacite foi de Vauban, des économistes Celui-ci de plus, imitateur du duc de Bourgogne.. ici Versailles encore comme mime de cette incarnation foi inférieure à l'incarn. royale...c.à.d. idolâtrie de soi.. vous êtes des Dieux - Bossuet idolâtrie en 1715, en 1744, en 1776, – et même 1789 parfois.. : je me fie à vous... p. fils d'Auguste L. XVI xxxxxx préservé des femmes, même de la sienne , crainte raisonnable de la vaste intrigue autrichienne et lorraine, guise qui enveloppe paris et naples par qui ? par une femme ? mad. Adélaïde, qui étouffe son meilleur mouvement. J'appelle Machault, le vrai médecin. - les économistes: la révol. par le roi, et l'égalité, indirectement impôt territorial, qui, insuffisant, eût forcé d'atteindre noblesse et clergé Necker suppléera par bon ordre, meilleure répartition ? (ass. prov.), ... et emprunt. puissance des femmes au XVIII.. musiciennes et musiciennes (plus que la pompadour ?.) mai 1776, turgot renvoyé.... ? 19 avril 1778, la dauphine connue - nait 19 déc. 1781-3 ? privilège corroboré on révoque p. armée ord. de 1750 qui admettait roturiers 1783, le médecin Calonne qui emprunte 800 millions en 4 ans de paix dons, ex. polignac réformes impossibles ex. Coigny. contre parl. il appelle notables qui ne veulent nul remède.. leur foi secrère à la banqueroute (besenval, s. priest (v. Laf.) l'idolâtrie ébranlée - le grand privilégié ne serait-il pas le centre et la force du privilège. tout agravé, et plus impossible sous un prince meilleur du moins, plus comme : protecteur bastille noire on regarde au dehors : anglomanie.. orléans, l'h. riche, l'anglais un demi roi ? américo-manie... «roi, tout au moins inutile» Laf. combien plus inutile en France, où règne de l'esprit, de l'opinion (v. Necker) c.à.d. des-carnation (ruine des 2 incarnation forme plus profonde de l'amour au XVIIIe
  • T1-086R-01 (Voir la page complète)

    La Royauté Sa personnalité augmente Sa nationalité diminue. Elle désespère d'elle-même
  • T1-086R-02 (Voir la page complète)

    Ce qui tue royauté c'est que chef de noblesse errante non plus de la terre prend caract. mobile par mariages entr' eux. deviennent familles d'étrangers prend caract. mobile comme banque, capitalistes à la fois boursiers pour prendre propriétaires privés, p. garder
  • T1-086R-03 (Voir la page complète)

    Henri IV avait raison de vouloir épouser une française ! inconvéniens des mariages étrangers : «ne suffisent pour faire oublier rivalités des états» disait Henri IV mém. de richelieu, coll. petitot t. X, p. 169 cité par Sism. XXII, 150 ann. 1608 2º étrangères correspondent avec étranger ex. anne d'autriche Sism. XXIII, p. 332 ann. 1637
  • T1-086R-04 (Voir la page complète)

    royauté août 46 personnalité augmente et difficulté angl. déjà préfère allemands tous veulent Cobourg L. XVI trop fort fr. en général // leur personn. augmente... devenant propriétaires et leur nationalité diminue, devenant capitalistes, formant castes entr'eux
  • T1-087R-01 (Voir la page complète)

    Le 1er capitaliste c'est christineDans ce papier, Michelet fait référence à l'achat du château de Malmaison par Christine d'Espagne en 1842. Il en tire une note dans son récit du procès du roi (livre IX, chapitre IX).136 coffres de velours pleins d'or lit toujours Le Prince de Machiavel a apporté à la Malmaison le tableau La Perle laissé une copie à madrid
  • T1-087R-02 (Voir la page complète)

    royauté un grand état, dit hume (essais) peut être république plutôt qu'un petit, qu'une ville Laf. IV, 352
  • T1-087R-03 (Voir la page complète)

    la royauté se suicide Sism. t. 27, vers la fin / L. XV t. 28. p. 17 J. V 300 religieuses. aug. II 354 enfans naturels et Cath. Ire et hanovre / revue des 2 mondesGeorge Ier, électeur de Hanovre, est évoqué par Sismondi, p. 20. et toscane et modène / fille du régent ! / et phil. V, p. 41. pourquoi ne m'enterre t'on pas ? et g. III ? c'à.d. que les princes, vides d'idées s'en vont à la mort.
  • T1-087R-04 (Voir la page complète)

    Le roi s'isole de la royauté règne du bureau sous Fleury "je ne demande rien à ces gens-là." dit L. XV d'arg. 317 découragement de L. XV. 1750-60 ? Hausset, 74 "dureront autant que moi 94, 312 peur des parlemens son petit trésor. 114, 175 ses agens secrets. Dum. I, 147
  • T1-088R-01 (Voir la page complète)

    1715 la nation perdue dans le roi et le roi disparaît. . L. XV 5 ans S. 27 222 Source déduite du papier 92 et vérifée. torcy conseille états gén. 227 à L. XIV L. XIV par test. institue république 232 Le régent essaie des conseils encore républ. 243, 358 1718 polém. de la d. du maine : — celle des pairs et parl. l'autorité royale simple mandat de la nation S. 27, 339.
  • T1-088R-02 (Voir la page complète)

    Anarchie jusqu'en 89.
  • T1-088R-03 (Voir la page complète)

    découragement. v. Sieyes,privilèges langueur mortelle de l'admin. " Le pouvoir exécutif devenait " marchandise, comme le pouvoir judic. - - dès lors, patrimoine . . oisifs langueur . . néant thomas. 332. ajoutez qu'une bureaucratie noble était une administr. d'oisifs, d' indifférens, de dédaigneux pour le peuple...
  • T1-088R-04 (Voir la page complète)

    siècle n'a pas d'hist. périt Les mém. cessent.. la pers. n'en vaut plus la peine.. mais d'innombr. livres de finances, de recettes pour pressurer ou de prétendus remèdes puis, des romans terribles, qui sont des hist. Candide, l'ingénubureaucratie, Comment on travaille un royaume M. Lescaut.. la noblesse.. et comment l'égoût de la rue quinq. se versait en amérique,Symbole de la spéculation financière, la rue Quincampoix a accueilli le siège de la banque créée par John Law en 1716.
  • T1-140R-01 (Voir la page complète)

    Monit. p. 227 jeudi 24 février - col. 3. mir. y a t il une loi ? gourdan – il y en a une. je la cite. le salut du peuple on atteste pour la première fois ? le salut public mir. Le salut du p. est int. à ce qu'il n'y ait point de tir. d'op. et de mouv. en sens contraire Le salut du p. n'est pas int. à ce que Mesd. couchent 3 j. ou 2 de plus 228. barn. dire au roi que de lui dépend d'accorder.. aussi mettre sous les yeux du roi la situation du roy. et les motifsqui se puisent dans l'intérêt public 228. ch. lameth. Le roi lui-m. a résisté au désir de mesdames, qui se sont plutôt évadées dire au roi que le peuple est affamé par les émigr. – quand pendant 90 ans mesdames ont été nourries entretenues par la nation – séance du 25p. 230 pétion : le seu roi seul est tenu . – mais, lorsque le corps lég. aura déclaré que la lib. p. est en péril, tous doivent rentrer . . barrère y ajoute les princes Casalès ajourner. barnave : en attendant la loi, retenir tous. . . séance du lundi 28, p. 244 Rob. je déclare avec fanchise que je ne suis pas plusque m. chapelier partisan de la loi dessur les émigrations, équivoque mais c'est par une disc. sol.La lecture du Moniteur permet d'élucider ces abréviations. La phrase complète est « mais c'est par une discussion solennelle que vous devez reconnaître l'impossibilité ou les dangers d'une telle loi ».
  • T1-142R-01 (Voir la page complète)

    chose inouïe et terrible plus de temps ! le temps a péri –
  • T1-142R-02 (Voir la page complète)

    2 plus de temps ! de nombre ! – terreur du sujet – oui, mais voyez 96 – quid 93 ? Sacrifice ! – pour Ce bon peuple de France – malentendu, – mais il le fallait, il fallait une dure opposition pr éventrer les principes, voir ce qu'ils contenaient. – il le fallait, pr agrandissement du cœur – beauté de 93. / ajouter la charité de la commune et de la convention
  • T1-142R-03 (Voir la page complète)

    2 7bre. 91 " c'est le 9 juillet 1789" . . . que v. parliez ainsi au roi." (une voix : oui, avant le déluge) XI, 392 Et que s. just puisse passer si vîte d'un poëme lubrique à un tel rôle !
  • T1-203R-01 (Voir la page complète)

    avril 91 ? le clergé torture le roi Le roi, ayant sanctionné les décrets relatifs au clergé, n'osait communier. il consulta le plus orthodoxe des évêques l'evêque de Clermont, qui lui dit qu'en effet cette sanction était répréhensible aux yeux de Dieu, qu'il conseillait à S. M. de suspendre la communion pascale ; le roi, pxx craignant de faire scandale en s'abstenant, voulait aller à S. Cloud (voilà ce que dirent les journaux, cependant, dit Weber, on n'essaya de partir que le 18 avril, lundi de la semaine sainte) Weber, II, 49.
  • T1-207R-01 (Voir la page complète)

    27 oct. 91 mad. larochejaquelein épouse Lescure : « la dispense du pape portait que le mariage ne pourrait être célébré que par eût un prêtre qui aurait refusé le serment, ou qui l'eût rétracté. Ce fut, je crois, la 1- fois que le pape fit connaître son opinion.. Plusieurs prêtres rétractèrent. mém. Laroch. p. 6
  • T1-210R-02 (Voir la page complète)

    Bretagne La Bretagne rend fort sensible la lutte des deux religions.
  • T1-211R-01 (Voir la page complète)

    bretagne. 88.89 faiblesse apparente xxxxxxx, fermeté du tiers noblesse a 900 représ. et le tiers 42 ! p. 89 noblesse et clergé ne daignent entendre le tiers 3 janvier 89. Le roi dissout états.. p. 91obéi du tiers, non de la noblesse combats dans Rennes.. Moreau p. 97-8Nantes accourt. noblesse compose le parlement pr noblesse.. évoque p. 102le roi pr noblesse.. renvoie au parl. de bordeaux p. 115 le tiers menace. . du sang p. 119 16 mars, le roi convoque noblesse et clergé, «pour qu'ils se concertent» - p. 149. cahiers absurdité du clergé, qui demande rappel des jésuites dédommag. pr bénéficiers qui perdent par l'augment. des portions congrues p. 146-7Duchat. Rév. en bretagne, I.
  • T1-214R-01 (Voir la page complète)

    88-89 la bouteille d'eau de vie coûtait 40 sols au paysan 12 au prêtre et au gentilhomme (Duchat. Rév. en bret. I, 273
  • T1-214R-02 (Voir la page complète)

    89 élections peu savent écrire plusieurs assemblées désignent écrivains jurés Duch. Rév. en bretagne I, 281
  • T1-246R-01 (Voir la page complète)

    Rob. 2 août Sauveur du monde le président des jac. Simon dit, au sujet des 2 bustes mis dans un club : Entre marat et Lepelletier, il doit rester un vide dans lequel sera placé le grand h.qui doit se lever et qui sera le sauveur du monde oui, dit legendre, pourvu qu’il soit aussi poignardé. journal de la montagne n° - 64 , p. 409
  • T1-246R-04 (Voir la page complète)

    Les dévotes révol. la vieille, ( qui, en face m. mossa, priait, cierges allumés Dieu sauve ., Manuel et pétion ! ( v. aussi Vilatte passim et l'article de rabaud sur dévotes de Rob.
  • T1-247R-01 (Voir la page complète)

    Cath - Théot bergasse s'était jeté dans la secte des illuminés avec D. gerle, Cath - Théot et la d. de bourbon . . "Robesp. disait-il m'avait fait demander un projet de constitution républicaine " Il le lui donna — Vadier, après le 9 thermidor fit arrêter bergasse, dans les h - pyrénées comme ami de Robesp Cath. Théot continuait les illuminés commençés en 1575 par Catherine jésus en Espagne, continués en 1634 par guérin (maître des guérinets) aldéguier, toulouse, IV, 549 et notes, p. 54
  • T1-248R-02 (Voir la page complète)

    Camus couchait surun christ de bois long de 6. pieds (je ne me rappelle qui m'a dit cela mirabeau l'appelait (à cause de son nez flamboyant) : : le drapeau rouge ( Et. Dumont, Souvenirs Son attitude religieuse, quand, à l'ouverture de la législative il apporte la constitution. (hist. parlem. au verso : OFFERT PAR DES AMIS CHRETIENS
  • T1-248R-03 (Voir la page complète)

    grégoire - persécuteur justement persécuté - il dit lui-même, en reproche à David Williams (l'imbécille grégoire !) : : voilà la prédiction de bossuet vérifiéede nouveau , quand on abandonne une fois la tige de la catholicité .. mém. II, 87 grég. persécuteur : t. II, 57
  • T1-246R-02 (Voir la page complète)

    Rob. Dieu : – On a vu la pauvre vieille qui fesait prières pr manuel et pétion <Utilisé dans l'Histoire de la Révolution, t. 7, p. 367. – De même, un jeune homme de 87 ans (il s'intitule lui-même ainsi) écrit à rob. qu'il est un messie < – un autre met dans le ciel la constellation robespierre à côté d'andromède. / Papiers de rob. courtois bibl. arch. n° ..... XXXV, 435 . couronne encens autel ..
  • T1-246R-03 (Voir la page complète)

    dévotes de Rob. lettre de la Chalabre, avec invitation à dîner XXXV, 378 . 383 et la sœur de mirabeau ? 451
  • T1-247R-02 (Voir la page complète)

    avant la mère de Dieu ? 3 prairial 23 mai Michelet copie les dates du calendrier républicain dans sa source, mais se trompe d'un jour ici, de deux jours plus bas, lorsqu'il donne l'équivalent dans le calendrier grégorien. on ne tolère ici que romans - livres dévots ou philos. sont défendus - prisons, II, 107 20 prairial - 10 juin on célèbre être suprême 113
  • T1-247R-03 (Voir la page complète)

    après la mère de Dieu 4 thermidor - 24 juillet une marchande empris. pour avoir fait dire messe chez elle. pris. II, 128
  • T1-247R-04 (Voir la page complète)

    théophilanthropie 1774 David Williams ouvre à Londreschapelle de déistes, imprime liturgie, cantiques, discours. – en 3 ans, abandonné – il avoua à Grégoire que ses adeptes, peu contens du déisme, voulaient aller à l'athéisme grèg. mém. II, 86
  • T1-142R-04 (Voir la page complète)

    brusque passage 28 mai 93 p. 282 "le 1° des principes est la sûreté "individuelle des citoyens" attesté pour la dernière fois, avant la Terreur ! (par Jean Bon S. André contre la Gironde pr la suppression des douze) de même, une révol. pr la presse 27 mai hébert une révol. contre la presse 12 juin . prud'homm
  • T1-214R-03 (Voir la page complète)

    femmes républicaines 90 jurent de chasser petits maîtres Duch. bret. II, 40 226 armées de piques.
  • T1-214R-05 (Voir la page complète)

    27 oct. 91 Vendée. (lettre des cit. de la) - les émigrés ont vendu leurs blés au dehors à tout prix, et fait xxxxxx cherté. - emporté numéraire - des gens sans aveu, fatiguent la g. nat. - prêtres réfractaires monit. p. 1251
  • T1-215R-02 (Voir la page complète)

    nouvelles admin. départ. leurs prodigieux embarras dévouement Duch. Rév. en bret. I 300 II, 60, 63-8, 73
  • T1-223R-02 (Voir la page complète)

    3° de religion La gironde se croit athée . . ce qui éloigne, effraye, les croyans, ceux qui, dans leur peur, étaient reportés vers Dieu (Durand de Maillane..) ce qui irrite les hommes nés prêtres (comme Sieyès.. et robesp. v. mém. de garat 339Michelet ne précise pas qu'il s'agit de la page 339 du volume 2. (Sie
  • T1-224R-01 (Voir la page complète)

    Fanatisme religieux en 93 et 94 – en dehors du Cath. Des Dieux apparaissent. Robespierre adoré. Catherine Théot.Ce paragraphe apparaît écrit du bas vers le haut sur le papier numérisé. Le papier a été utilisé en format paysage par le scripteur, alors que son verso a été utilisé en format portrait. Fanatisme en 1793 et 1794 dévots de Robespierre Catherine Théot. Le catholicisme pratiqué en secret.Ces trois lignes sont écrites par un autre scripteur, qui a tenu le papier à l'envers par rapport au premier paragraphe du papier.
  • T1-228R-01 (Voir la page complète)

    mars 92 baptême républ. la petite fille appelée pétion-nationale-pique XIII, 451 pour enterrement, v. reg. de la commune
  • T1-202R-01 (Voir la page complète)

    le clergé en 83 ans n'avait payé que 3,500,000 par an l'ass. const. lui donna 134 millions par an
Prec. Suiv